Mes enfants préfèrent leur père

Temps de lecture : 4 mn

Des devoirs au ménage en passant par les câlins, les repas et les petits bobos, vous faites votre job de maman à temps plein. Et pourtant, vos enfants préfèrent leur père… du moins vous en avez l’impression!

Vous vivez cette situation comme une injustice. Pire… un affront!




Ce qui vous fait dire que vos enfants préfèrent leur père

 

Nombreux sont les petits signaux qui font penser à une femme que ses enfants préfèrent leur père. Et cela à tous les âges.

Cela peut être par exemple la façon dont il vous dit à peine au revoir lorsque vous le déposez à l’école. La façon dont il se jette sur son père le soir alors que vous parvenez tout juste à arracher un bisou.

 

Les câlins et les sourires pour les plus petits.

 

Lorsqu’il s’agit d’ados, cela peut être le fait qu’ils se confient plus volontiers à lui, alors que vous peinez à lui arracher des informations.

 

Bref, vous avez l’impression que malgré tous vos efforts, papa est “le bon pote”, et vous, vous faites partie des meubles.

 

Cette situation peut parfois être difficile à vivre, mais ne tirez pas de conclusion aussi radicale.

En effet, il est tout à fait normal que vous ayez un rapport différent avec vos enfants que leur père.

Cependant, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils préfèrent leur père.




Ce que vos enfants ne vous disent pas

 

Bien que la société tende aujourd’hui à prôner l’égalité des sexes, les rapports père-enfants et  les rapports mère-enfants sont toujours marqués par les facteurs sociétaux historiques.

A savoir: la mère nourricière et le père travailleur.

 

Et ce, même si effectivement aujourd’hui, les couples modernes tendent de se partager les taches à 50-50.

 

En effet, bien qu’il soit possible maintenant par exemple de remplacer le congé maternité par un congé paternité, ce type de format ne fait pas réellement partie des normes.

Ne serait-ce que par rapport à l’allaitement pour celles qui l’ont choisi.

 

Cette différenciation induit évidemment un rapport différent au père et  à la mère.

 

Très vite, l’enfant est habitué à considérer sa mère comme quelqu’un dont il a besoin, presque une extension de lui-même.

 

A l’inverse, il considérera son père comme un “autre” à part entière, avec qui il passe du temps simplement par plaisir.



Cela ne veut pas dire qu’il ne vous aime pas, simplement qu’il vous prend pour acquise… car vous l’êtes :D!

Mais il vous aime bien évidemment autant que son père.

S’ils ne le montrent pas, c’est peut-être parce qu’eux-même n’ont parfois pas conscience de l’amour qu’ils vous portent.

 

Évidemment, ce déséquilibre créé dés la petite enfance impacte le lien développé avec votre enfant par la suite. Ce qui peut vous paraître injuste à la longue.

 

 

Restez comme vous êtes, vos enfants vous le rendront plus tard

 

A mesure que votre enfant gagnera en indépendance, il aura de moins en moins besoin de vous.

C’est ainsi que progressivement, vos rapports devraient changer au fil des années.

 

Attention, il est évident qu’il aura encore besoin de vous pendant de longues années, et même après l’âge adulte.

Toutefois, ce sera pour des raisons différentes.



Il apprendra ainsi à vous considérer comme une personne avec qui il peut jouer, discuter, débattre même plus tard. Mais surtout, sur qui il peut compter

 

Tout dépendra de la relation que vous aurez créée avec lui. Vous avez bien sûr un rôle important à jouer.

 

Si vous voulez que votre enfant vous considère autrement  que comme la femme qui s’occupe de lui, il vous revient évidemment de vous livrer devant lui ET avec lui à des activités autres que les repas de famille et les tâches de la maison.

Sortez également de temps en temps afin qu’il vous découvre dans différents contextes.

 

Si vous ne vous êtes pas laissée décourager par le manque de retour constaté au lors de ses premières années et avez continué à tenter d’installer entre vous cette précieuse complicité, vous récolterez les fruits de votre travail plus tard.

 

De plus, à mesure que votre enfant vous considérera comme une personne à part entière, il se remémorera de ce que vous avez fait pour lui.

C’est ainsi qu’une fois jeune adulte, en plus de son amour pour vous, s’installera une certaine reconnaissance.




Pour conclure

 

Il est évident que toutes les familles ne vivent pas les mêmes situations. Votre contexte familial peut être tout autre. Si vous sentez qu’il y’ a un réel malaise entre votre enfant et vous, n’hésitez pas à consulter un professionnel.

 

Certains états de dépressions, tels que le “baby blues”, ou le sentiment que votre enfant ne vous aime pas peuvent être  parfois révélateurs d’un mal-être plus profond qui nécessite un accompagnement.

 

Si vous ne constatez aucune différence entre son père et vous, vous êtes une chanceuse, enjoy!



N’hésitez pas à nous exprimer votre expérience, vos craintes ou votre avis en commentaire! Qu’ils soient identiques, contradictoires ou simplement différents!

Ceci vous a été utile? Pensez à le partager!

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Cet article a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été rédigé par

  • Sport du jour

    Mon sport du jour

  • Newsletter
    Abonnez-vous pour être informée des derniers tests, articles, et plus…!.

  • ABONNE TOI

    A la Newsletter pour ne rien rater des derniers tests, articles et conseils!