Chômage partiel, comment gérer sa perte de revenus?

Temps de lecture : 4 mn

Le chômage partiel financé par l’état est une mesure visant à éviter les licenciements massifs pendant le confinement. Combien allez-vous toucher? Comment gérer son budget avec une telle baisse de revenus et que devient votre indemnisation après le 11 mai?

Tentons de répondre à ces questions.

 

Combien je dois toucher en chômage partiel

 

La fiche de paie du mois d’avril  va tomber, et c’est la grande question que beaucoup se posent: Combien je vais toucher?

Si votre employeur a opté pour le chômage partiel, sachez que l’état l’indemnise à hauteur de 70% de votre salaire brut. Votre employeur a donc pour obligation de vous reverser cette part.

 

Pour la part complémentaire, celui-ci a la possibilité de prendre à sa charge le versement de celle-ci ou non.

 

Ainsi, vous devriez-vous retrouver avec un salaire net équivalent à environ 84% de votre salaire normal à minima et 100% pour les plus chanceux.

 

 

Comment gérer ma perte de revenus liée à mon chômage partiel

 

Une baisse de revenus n’est jamais idéale. Vous avez fait le calcul et vous vous retrouvez avec 200€, 300€, 400€ ou plus de différence sur votre fiche de paie.

 

Cela représente une baisse importante de votre pouvoir d’achat. Surtout que vos charges fixes, elles, ne baissent pas.

 

Mais pour relativiser, et gérer au mieux, il va falloir faire un bilan de ce sur quoi vous allez pouvoir rogner pour vous en sortir.

 

Les charges qui restent inchangées

Toutes vos charges fixes, évidemment devront continuer à être payées, c’est ce qui sera le plus dur à assumer:

  • Loyer
  • Électricité
  • Internet / téléphone
  • Abonnements divers
  • Charges de copropriétés
  • Impôts
  • Etc…

 

Ce n’est donc pas ces dépenses qu’il faudra regarder pour gérer au mieux votre budget.

En revanche, il existe des charges qui baisseront de façon significative pendant le confinement.

 

Les charges qui disparaissent

 

Si certaines charges restent inchangées, toutes les charges non-fixes (ou non obligatoires) devraient connaître une baisse significative pendant le confinement.

 

En effet, de nombreuses dépenses, liées aux loisirs et aux déplacements n’existeront tout simplement pas pendant cette période. A savoir:

 

  • bar / restaurant
  • cinéma
  • essence
  • coiffeur / esthéticienne / soins
  • autres loisirs
  • shopping
  • soirées

 

En effet, admettons que vous perdiez 300€ sur votre fiche de paie.

Si à côté de cela, vous réalisez une économie de:

  • 70€ / mois d’essence
  • 50€ de bar / restaurant
  • 50€ de soins
  • 30€ en autres loisirs
  • 100€ en shopping

 

Vous vous retrouvez avec le même pouvoir d’achat qu’à l’origine!

Pour gérer au mieux votre budget, posez vous donc quelques minutes, le temps de voir sur quels postes il vous sera facile de faire des économies.

 

Bien évidemment, si votre budget mensuel est déjà serré et vous laisse peu de place pour les activités “loisirs” ce sera plus difficile.

 

Pour vous aider durant cette période, certaines initiatives solidaires ont été mises en place par l’état et autres acteurs privés/publics.

 

Les dispositifs d’aide

 

Publics ou privés, voici quelques uns des dispositifs qui ont été mis en place pour traverser cette période:

 

  • Aide exceptionnelle de 150€ + 100€ / enfant pour les familles modestes (bénéficiaires RSA)
  • Prime allant de 500€ à 1500€ pour les agents hospitaliers, selon le degré d’exposition au virus
  • Une aide de 1500€/ mois de confinement pour les PME ayant perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires par rapport à l’année dernière. Cette prime peut aller jusqu’à 5000€ pour celles menacées de faillite
  • Doublement et allongement de la date limite de versement de la prime Macron (de 1000€ à l’origine)
  • Remboursement du pass Navigo pour le mois d’avril en se connectant sur la plateforme en mai pour effectuer la demande.
  • Prolongation des allocations chômage pour les allocataires en fin de droits, à la fin du mois officiel de déconfinement.

 

 

Que devient le chômage partiel à partir du 11 mai

 

Actuellement adopté par de nombreuses entreprises pour lesquelles le télétravail n’est pas possible, le dispositif de chômage partiel évolue en mai.

 

Tout d’abord, à partir du 1er mai, les salariés jusqu’alors en arrêt de travail pour garde d’enfants parce qu’ils sont vulnérables, seront mis au chômage technique.

 

A partir du 11 mai, seuls les parents qui n’auront pas la possibilité de remettre leurs enfants à l’école seront indemnisés.

A partir du 1er juin, une attestation devra être délivrée aux parents par les écoles qui ne rouvriront pas leurs portes.

 

Ainsi, les parents qui ne seront pas en mesure de présenter un justificatif ne pourront  pas bénéficier du chômage partiel. Ils devront ainsi poser des jours de congés payés ou sans solde pour garder leurs enfants.

 

Pour en savoir plus sur le devenir du chômage partiel, cet article de Linternaute vous le détaillera plus amplement.

 

 

Et vous, êtes vous au chômage partiel? En télétravail? Quelle solution est la plus intéressante pour vous et comment vivez-vous cette période?  Connaissez-vous d’autres dispositifs d’aide mise en place que vous souhaiteriez partager? Vos avis en commentaires!

Ceci vous a été utile? Pensez à le partager!

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Cet article a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été rédigé par

  • Sport du jour

    Mon sport du jour

  • Newsletter
    Abonnez-vous pour être informée des derniers tests, articles, et plus…!.

  • ABONNE TOI

    A la Newsletter pour ne rien rater des derniers tests, articles et conseils!