L’allaitement facilite-t-il réellement la perte de poids ?

Temps de lecture : 3 mn

De tous les avantages escomptés de l’allaitement maternel, l’idée de perdre son poids de grossesse plus rapidement plaît particulièrement. Malheureusement, cela ne s’avère pas toujours exact. Nombreuses femmes constatent une perte significative de leur poids de grossesse au cours du premier mois, suivie d’une reprise.

 

La pensée commune selon laquelle les femmes peuvent facilement retrouver leur taille de guêpe grâce à l’allaitement n’est tout simplement pas la réalité pour toutes les femmes.



 

L’allaitement : bruleur de calories

 

Techniquement, vous brûlez des calories lorsque vous allaitez: 300 à 500 par jour.

Mais cela ne signifie pas nécessairement que vous perdrez du poids – c’est plus complexe que cela. Le nombre de calories ne tient pas compte de la diversité des types de corps chez les femmes.

Et le sommeil, le stress, les habitudes alimentaires, l’activité physique, les changements hormonaux, le gain de poids total pendant la grossesse et le nombre de grossesses précédentes détermineront votre retour à votre poids de forme.

 

Certains médecins s’accordent pour dire que le nombre de calories brûlées pendant l’allaitement peut ne pas être suffisamment important pour compenser le stress, le manque de sommeil et le changement de régime alimentaire de nombreuses femmes après l’accouchement.

 

A lire aussi: Faut-il éviter ces aliments pendant l’ allaitement?

 

En effet, le stress – provoqué par la privation de sommeil et le travail à temps plein que constitue un nouveau-né – augmente les niveaux de cortisol, et des niveaux élevés de cortisol facilitent la prise de poids.

 

Toutes les femmes ne sont toutefois pas égales face à l’allaitement.

Alors que certaines doivent manger plus pour ne pas perdre trop de poids, d’autres conservent leur excès de poids jusqu’à ce qu’elles arrêtent d’allaiter. D’autres perdent du poids au départ, mais se retrouvent à tout reprendre quelques mois plus tard.

 

Un appétit en augmentation durant l’allaitement

 

Une des explications à ce phénomène serait la sécrétion de prolactine, l’hormone responsable de la production de lait maternel.

Non-seulement, celle-ci, ralentit le métabolisme, mais elle peut également stimuler l’appétit.

Dans une étude de 2004 dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les chercheurs ont en fait découvert que les femmes allaitantes conservaient plus de poids que les femmes non allaitantes, probablement “en raison de l’influence de la prolactine sur la stimulation de l’appétit”.

 

Certaines femmes peuvent considérer à tort l’allaitement comme un régime sans effort.

Une étude réalisée en 2016 en Suède a révélé que les idées reçues concernant l’allaitement maternel amenaient en fait certaines femmes à manger plus, pesant que les kilos vont fondre d’eux-même.

 

De plus, lorsque l’on manque de sommeil, de temps pour soi, la collation sucrée joue souvent le rôle de la récompense bien méritée pour ce nouveau travail à plein temps que constitue un nouveau-né.

src=”https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js”>

 

Et l’exercice physique dans tout ça?

 

Même suivre une routine d’entraînement rigoureuse des athlètes professionnels et un régime strict n’est pas une garantie de perte de poids pendant l’allaitement.

À Wimbledon l’été dernier, Serena Williams a déclaré:

 

“Vous entendez que lorsque vous allaitez, vous perdez du poids et que vous êtes tout mince … Pour mon corps, cela n’a pas fonctionné, peu importe à quel point j’ai travaillé.”

 

C’est quand elle a sevré sa fille,  qu’elle a finalement perdu 10 livres.

Cela démontre bien que pour chaque femme, l’expérience peut se révéler différente.

 

A lire aussi: Comment l’allaitement peut affecter votre vie sexuelle

 

De nombreux facteurs tels que l’âge, le poids gagné pendant la grossesse et la durée et l’intensité de l’allaitement (exclusifs ou mixte) doivent également être pris en compte dans les études futures.

En résumé, si vous optez pour l’allaitement, l’objectif ne doit pas être la perte de poids.

En effet, cela pourrait vous culpabiliser, et vous décourager si vous ne retrouvez pas votre ligne aussi rapidement que vous l’auriez pensé.

 

Et vous? Quelle a été votre expérience de l’allaitement en ce qui concerne votre poids? N’hésitez pas à nous raconter en commentaires!

Ceci vous a été utile? Pensez à le partager!

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Cet article a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été rédigé par

  • Sport du jour

    Mon sport du jour

  • Newsletter
    Abonnez-vous pour être informée des derniers tests, articles, et plus…!.

  • ABONNE TOI

    A la Newsletter pour ne rien rater des derniers tests, articles et conseils!