J’ai trompé mon mari !

J’ai trompé mon mari !
Temps de lecture : 5 mn

Malgré l’engagement qui vous lie, vous avez dérapé: vous avez trompé votre mari / conjoint. Impossible pour vous de revenir en arrière et la culpabilité vous ronge.

Le fait de vous ronger l’esprit ne pourra pas effacer l’acte. Il va donc falloir trouver un moyen d’assumer et gérer la situation.

Pour ne pas changer, commençons par un bilan.

 



Pourquoi j’ai trompé mon mari?

 

C’est la première question à vous poser.

Tromper son conjoint n’est pas un acte anodin. Il peut y avoir diverses raisons qui poussent à commettre un tel acte:

 

-Il est lui-même infidèle. Dans ce cas, s’agit-il d’une vengeance de votre part? D’une indifférence ou d’une démission de votre relation? D’un besoin de vous sevrer de lui?

 

-Vous ne vous entendez plus, ou ne vous aimez plus. Si c’est le cas, votre adultère est probablement un signe précurseur d’une relation vouée à se terminer. Il va probablement falloir que vous preniez une décision, qu’elle aille dans le sens d’une rupture ou d’un second souffle.

 

-Vous êtes attirée par/amoureuse de quelqu’un d’autre.  De la même façon, il vous revient de prendre une décision qui serait la meilleure pour vous deux

 

 

-Vous aviez bu ou n’étiez pas dans votre état habituel et avez cédé à une pulsion. Dans ce cas, demandez vous malgré tout si votre état du moment est le seul responsable. En effet, l’alcool, une situation perturbante ou tout autre facteur peuvent accentuer ou précipiter certains comportements. Il génèrent rarement de toute pièce un problème qui n’existait pas avant.



 

Comment je le vis?

 

Une fois comprise la cause de votre acte, prenez le temps de vous demander comment vous vivez la situation.

Vous sentez vous mieux ou moins bien? Coupable ou soulagée? Indifférente ou inquiète?

 

Si vous vous sentez mieux ou soulagée, considérez  qu’il y’ a quelque chose qui ne fonctionne pas dans votre relation actuelle. Vous allez donc devoir à minima avoir une conversation avec votre conjoint concernant votre couple.

 

Concernant le sentiment de culpabilité, il est normal mais inutile.

Vous trouverez peut-être ce conseil déroutant, mais pourtant c’est nécessaire: débarassez-vous de votre sentiment de culpabilité. Non pas parce que vous n’avez rien fait qui le justifie, mais parce que ce qui est fait est fait. Passez donc à la phase suivante: “maintenant je réagis comment?” plutôt que de vous torturer inutilement.

 

Si vous vivez dans la peur qu’il le découvre, demandez-vous s’il y’ a vraiment une possibilité que cela arrive ou aucune.

Dans tous les cas, votre inquiétude, si elle est trop visible, pourra être l’élément qui vous trahira.

 

Mais peut-être envisagez-vous de lui avouer la vérité?



Dois-je dire à mon mari que je l’ai trompé?

 

Bien que l’honnêteté soit indiscutablement une qualité habituellement, lorsqu’il s’agit d’avouer avoir trompé quelqu’un, il n’est pas inutile de bien y réfléchir avant.

Cette honnêteté fera-t-elle plus de bien ou de mal? A vous, à votre mari?

 

Prenez soin de bien peser le “pour” et le “contre” en évaluant les conséquences pour chaque éventualité.

Vous seule connaissez bien votre conjoint. Vous êtes la mieux placée pour savoir ce qu’il risque de se passer, mais voici quelques possibilités.

 

En cas de confession:

 

  • Explosion de colère  et rupture immédiate: il est impensable pour lui de pardonner la tromperie et vous pouvez vous attendre à des mois de haine et de guerre
  • Disparition totale de sa confiance en vous: même si vous restez ensemble, il ne vous fera plus jamais confiance comme avant et vous en voudra toujours un peu
  • Indifférence totale: ce type de réaction risque fort de vous perturber et de vous faire vous poser un million de questions.
  • Création chez votre mari d’un manque total de confiance en lui et en les femmes
  • Il vous annonce qu’il vous a trompée aussi. Et là, tout votre couple est remis en question
  • Il décide de se venger et commence / recommence à être infidèle
  • Il a un électro-choc et se remet en question. Mais ne vous faites pas d’illusion, quelque chose est probablement cassé. Il n’est pas dit que votre couple y survive sur le long terme.




 

Si vous gardez le secret:

 

  • Vous garderez peut-être un sentiment de culpabilité
  • Le risque qu’il le découvre un jour n’est pas totalement exclus

 

Le fait d’avouer la vérité à votre mari soulagera surtout votre conscience.

Mais pour être tout à fait honnête, il est difficile de penser à un cas pour lequel avouer alors que le conjoint ne se doutait de rien ait été bénéfique d’une quelconque façon.

 

Il n’est donc pas question de vous donner un conseil ici, la décision vous appartient, mais sachez à quoi vous vous exposez.

 

 

La place de votre entourage dans votre relation

 

Quelle que soit votre décision, mesurez bien votre envie de vous confier.

 

Évitez au maximum d’inclure de tierces personnes dans la confidence, pour plusieurs raisons.

La première est qu’un tel secret, peut vous gâcher l’existence, et nul ne peut dire si votre confident gardera éternellement le secret.

Certains vous trahiront à la moindre dispute, certains feront des gaffes ou auront une attitude gênée.

D’autres vous jugeront et vous feront la morale sans essayer de comprendre, ou prendront de la distance.

Il existe bien évidemment des gens sur qui vous pouvez compter. Prenez simplement vos précautions.

 

Ensuite il est possible que certains vous donnent des conseils basés sur leur expérience personnelle ou des généralités.

Or, seule vous connaissez vraiment la relation que vous partagez avec votre mari.

Et les conseils que l’on pourra vous donner ne s’appliqueront pas forcément à vous.

 




 

En résumé

 

Si vous avez trompé votre mari, vous ne pouvez malheureusement plus y faire grand chose.

Respirez un grand coup, et débarrassez vous de votre sentiment de culpabilité s’il existe.

 

Reste à vous de décider si vous avouez ou non.

Si vous souhaitez ne rien dire, partagez ce secret avec le moins de monde possible.

Si vous choisissez la confession, c’est tout à votre honneur, mais évaluez les conséquences et soyez délicate.

Prenez également le temps d’expliquer votre geste si vous avez identifié les causes.

En effet, cette révélation provoquera une cassure. Il est donc important qu’elle ne soit pas gratuite, et qu’elle soit l’occasion d’une discussion de fond.

 

PS- Si Google vous a emmenée sur cette page, n’oubliez pas d’effacer votre historique de recherche! ; )

Et vous, avez-vous trompé ou été trompée? Avez-vous décidé d’en parler? Avez-vous déjà été découverte par votre mari? Racontez-nous votre expérience en commentaires!

Ceci vous a été utile? Pensez à le partager!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Cet article a été rédigé par

2 réponses

  1. Moi, pour avoir été déjà trompée, je peux vous dire que j’aurais préféré ne pas le découvrir. Après c’est pas dans ma personnalité de faire pareil, mais si un jour je trompais quelqu’un, je lui dirais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été rédigé par

  • Sport du jour

    Mon sport du jour

  • Newsletter
    Abonnez-vous pour être informée des derniers tests, articles, et plus…!.

  • Livraison offerte
    à partir de 15€

    Découvrez notre toute nouvelle boutique de vernis semi permanents

    Vernis semi-permanent prune